Carence en Magnésium (Mg)

Le Magnésium, constituant de la chlorophylle, est un élément indispensable mais les carences sur céréales sont peu fréquentes. Les quantités nécessaires aux plantes, 10 à 20 kg/ha de MgO, peuvent être fournies par la plupart des sols, et les carences se limitent à des situations particulières.

Grands foyers vert pâle à jaune
Titre : Grands foyers vert pâle à jaune
Description : Grandes taches irrégulières d'un vert plus clair et à croissance réduite. Apparition des symptômes pendant le tallage, les symptômes disparaissent après le début montaison.

Croissance et tallage réduits
Titre : Croissance et tallage réduits
Description : Végétation faible, croissance et tallage réduits. Jaunissement de la pointe des vieilles feuilles.

Jaunissement depuis la pointe des vieilles feuilles
Titre : Jaunissement depuis la pointe des vieilles feuilles
Description : Enroulement et jaunissement des vieilles feuilles.

Ponctuations jaunes (en « chapelet »), entre les nervures des vieilles feuilles
Titre : Ponctuations jaunes (en « chapelet »), entre les nervures des vieilles feuilles
Description : Jaunissement entre les nervures, donnant à la feuille un aspect strié ; taches jaunes alignées en chapelets visibles à contre jour. Jaunissement depuis la pointe et les bords, proche de la carence en azote. La carence atteint d'abord les vieilles feuilles, puis progresse vers les feuilles intermédiaires, les jeunes restant indemnes.

Symptômes

Apparition des symptômes pendant le tallage,

Parcelle :

- Grandes tâches irrégulières, d’un vert plus clair et à croissance réduite.

- Parfois la carence visible précocement s’estompe par la suite (plein à fin tallage). Ceci s’explique par la capacité des plantes à s’alimenter à partir des horizons plus profonds (à teneur en MgO parfois plus élevée) à partir d’un certain stade.


Plante et feuilles :

- Ponctuations claires (en « chapelet »), entre les nervures des vieilles feuilles donnant un aspect strié aux feuilles.
- Dans les cas graves, le bout des feuilles jaunit, se nécrose et la feuille se vrille en hélice.
- jaunissement depuis la pointe et les bords, proche de la carence en azote.

Confirmation du diagnostic :

L'analyse de terre permet une bonne estimation du risque de carence.

Analyse de terre : MgO échangeable (seuil de carence) 
         - 30 mg /kg en sol sableux.
         - 60 mg /kg dans les sols limoneux. 
         - 80 à 100 mg/kg dans les sols argileux.
NB : Le ratio K2O/MgO qui traduit un effet de compétition entre les 2 éléments ne doit être pris en compte que dans les sols où la teneur en magnésium est déficiente. En effet,  l’excès d’alimentation potassique peut aggraver la carence en magnésium dans ces situations carencées en MgO.


Analyse de plante (exprimée en % Mg dans la matière sèche)
- Stade épi 1 cm (parties aériennes) : seuil de carence 0.12 % (teneur normale : 0.20 %)
- Diagnostic foliaire (2éme et 3éme feuille sous l’épi à la floraison) . Seuil de carence : 0.10 % (teneur normale 0.12-0.15%) 
Attention à respecter rigoureusement le stade.

L’interprétation sera plus facile si on compare les teneurs entre plantes saines et plantes atteintes.

Situations à risques

• Sols de limons plus ou moins sableux (< 15% d’argile). Carence aggravée par l'acidité et les sols compactés.
, les fins d’hiver froides et humides, ou à l’inverse printemps sec.
• Sols sableux (Sologne, Landes…) carence aggravée par l’acidité
• Certains sols calcaires (sols superficiels sur craie), en raison de la faible teneur en Mg de la roche mère.

Nuisibilité

 Les pertes de rendement consécutives à une carence en Magnésium dépassent rarement 15 %.

Solutions préventives et curatives

Solutions curatives

Dès l’apparition des symptômes : pulvérisations foliaires d’un engrais magnésien soluble, à la concentration de 5 à 10 % dans l’eau ou apport au sol de 20 à 40 kg MgO/ha.

Solutions préventives

Apports au sol à ajuster sur la base de l’analyse de la teneur du sol en magnésium échangeable.

  • En sol acide : Apport d’amendement calcaire magnésien. 200 kg/ha MgO assurent les besoins pour 3 ans minimum en sable et 5 ans ailleurs. L’apport de dolomie ou de chaux magnésienne pour le redressement ou l’entretien du pH corrige la teneur en magnésium du sol pour plusieurs années.
  • En sol neutre :Toutes les formes sont utilisables. Cependant, les sulfates, plus solubles auront une action plus rapide : apports de 30 à 50 kg MgO/ha/an.
  • En sol calcaire : seuls les sulfates donnent satisfaction : apports de 30 à 50 kg MgO/ha/an
Produits fertilisants simples apportant du magnésium :
Type de produit Teneur indicative en MgO(%) Domaines d'utilisation
Kiésérite 27 Tous sols, apporte du soufre
Sulfate de magnésium 16 Pulvérisation foliaire, apporte du soufre
Oxyde de magnésium Variable De préférence en sols à pH eau <7, attention certains oxydes très calcinés sont peu efficaces
Chaux magnésiennes 15 Sols acides et neutres
Dolomie 20 Sols acides
Amendements calcaires magnésiens Très variables Sols acides
Nuisibilité  

Fréquence 
Source des données : ARVALIS - Institut du végétal
Envoyer la fiche à un amiImprimer ou enregistrer un PDFAjouter la fiche à vos favorisFlash-code:Qr-code de la fiche accident Carence en Magnésium (Mg)

Poser une question | CGU