logo
Crales paille

Carence en cuivre (Cu)

Nuisibilité  

Fréquence 

Cette carence est devenue exceptionnelle en France.
Les sols à fort taux de matière organique et riches en calcaire induisent les risques les plus élevés. En effet la matière organique du sol complexe fortement le cuivre. et le pH élevé (terres calcaires, surchaulage) favorise la formation de composés cupriques insolubles.

Symptôme des "bouts blancs"
Titre : Symptôme des "bouts blancs"
Description : Décoloration blanche et dessèchement de l'extrémité des feuilles.

Difficulté des épis à sortir
Titre : Difficulté des épis à sortir
Description : Epiaison difficile avec enroulement de la dernière feuille.

Redémarrage de talles
Titre : Redémarrage de talles
Description : Redémarrage de talles à maturité et après la récolte.

Epillets stériles
Titre : Epillets stériles
Description : Apparition au sommet des épis.

Symptômes

Les symptômes apparaissent le plus fréquemment par foyers, à partir de la fin montaison. Les parcelles ne sont jamais totalement atteintes.

Fin montaison, 

  • étranglement de l’extrémité de la dernière feuille
  • enroulement de la dernière feuille
  • décoloration blanche et dessèchement de l’extrémité des feuilles « symptôme des bouts blancs ».

A l’épiaison,

  • Epis déformés.
  • Epillets stériles, "bouts blancs".
  • Difficultés des épis à sortir.

A maturité,

  • Les plantes restent vertes.
  • Epis sans grain souvent recouverts de fumagines (champignons noirs).
  • Les plantes stériles redémarrent parfois du pied en émettant 2 à 3 talles, c’est là une caractéristique des blés stériles. On retrouve ce phénomène sur des variétés ayant souffert du froid à la méïose.
  • Verse. Aucun signe n’apparaît avant la maturité et brusquement, certaines zones de la parcelle versent alors que leurs épis comportent très peu de grains. 

Confirmation du diagnostic :

L’analyse de terre est le moyen le plus pertinent pour diagnostiquer le risque. Le diagnostic de carence se fait à partir du ratio Cu (mg/kg) /M.O (%)
Risque de carence si :
             Cu EDTA (mg/kg) / %MO < 0,4 dans les sols argilo calcaires. 

             Cu EDTA (mg/kg) / %MO < 0,5 en limons caillouteux.

             Cu EDTA (mg/kg) / %MO < 1 en limons.

             

      

Situations à risques

  • Sols à taux de matière organique élevé.
  • pH élevé (> 7) consécutif à des chaulages importants, sols calcaires.
  • Sols trés sableux (risque de carence vraie en cuivre).
  • Risque de carence agravé par des fortes doses d'azote et apports importants et répétés de phosphore.

Solutions préventives et curatives

Seule une action préventive est possible, car lorsque les symptômes spécifiques sont visibles la correction n’est plus efficace.

Apport préventif au sol

Le cuivre étant trés peu mobile dans le sol, il est préférable d'incorporer l'apport avec la dernière façon superficielle : 5 kg/ha de cuivre métal corrige la carence pendant 5 à 10 ans. 

Apport foliaire


• Avant le stade épi 1 cm : 300 g/ha de cuivre métal corrige la carence pour la seule culture en place.
• Après épi 1cm, la culture reverdit, mais la production de grain est fortement altérée.
• Eviter les mélanges d’oligoéléments; l’association de cuivre avec du manganèse ou du zinc peut diminuer l’efficacité du traitement voire aggraver la carence.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU