logo
Crales paille

Sulfonylurées à action antigraminees

Nuisibilité  

Fréquence 

Ces herbicides sont absorbés par les feuilles et transportés dans la plante (herbicides systémiques).
Leur sélectivité dépend de la capacité du blé à les détoxifier. Ils sont souvent accompagnés d’un safeneur, molécule dont le rôle est de rendre la culture traitée insensible à la molécule herbicide. Certaines conditions climatiques peuvent toutefois limiter la détoxification de ces herbicides par le blé. Les symptômes qui en découlent sont le plus souvent peu marqués.

Tassement de la végétation
Titre : Tassement de la végétation
Description : Le traitement avec une sulfonylurée peut provoquer un tassement de la végétation (en haut de la parcelle) lorsque les conditions climatiques sont défavorables.Les symptômes ne peuvent être visibles qu'en comparant avec une zone non traitée (en bas de la parcelle).

Symptômes

Les symptômes apparaissent de quelques jours (jaunissement - tassement) jusqu’à 1 mois après le traitement (tassement)
La répartition est homogène sur l’ensemble de la parcelle avec un effet légèrement plus marqué dans les doublements de rampe.
Les symptômes suivants peuvent être observés sur les plantes :
• Tassement, ou arrêt de la végétation.
• Vert pâle à jaunissement de la végétation.
• Parfois, rougissement des feuilles.

Eléments de confirmation du diagnostic
Pour vérifier qu’une sulfonylurée à action anti-graminée a été pulvérisée sur la parcelle, il faut observer les symptômes sur les adventices ciblées : jaunissement et/ou rougissement des dicotylédones annuelles et graminées au stade plantule. Leur croissance est normalement stoppée dans les 24h. Elles sont détruites seulement 1 à 2 mois plus tard.

Conditions favorables à l'expression de la phytotoxicité

• Excès d’eau.
• Temps poussant les jours précédant le traitement suivi d’un refroidissement dans les jours suivant l’application : amplitude de plus de 15°C avec gelée. Le blé dur et le triticale semblent plus sensibles que le blé tendre.
• T° négatives accompagnées d’amplitudes thermiques le jour de l’application et dans les jours qui suivent le traitement.
• Mélange avec adjuvant ou autres produits estérifi és (produits à base de flupyrsulfuron).

Matières actives à risques : flupyrsulfuron, mesosulfuron et iodosulfuron.

Nuisibilité

Les pertes sur le rendement peuvent être de l’ordre de quelques quintaux.

Solutions préventives

• Eviter le traitement si excès d’eau ou si les risques de froid sont importants.
• Eviter le traitement si des gelées matinales associées à des amplitudes thermiques sont annoncées.
• Respect du stade d’application.
• Eviter l’emploi de mouillants avec certaines matières actives (flupyrsulfuron).
• Eviter les associations avec des produits de contact lors des périodes à risque, en particulier avec les produits formulés de type EC.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU