Taupins

Agriotes spp. Athous spp

Les larves de ces coléoptères vivent dans le sol. Elles attaquent le bas de la tige et peuvent entraîner la mort des plantules. Les taupins les plus fréquents (du genre Agriotes) s’attaquent à de nombreuses cultures légumières et grandes cultures avec, par ordre d’importance : maïs, pomme de terre (attaque des tubercules), tournesol, betterave, céréales de printemps, céréales d’hiver, colza.

Taupins sur céréales
Titre : Taupins sur céréales
Description : Les zones atteintes se présentent en foyers de tailles diverses.

Zones tassées moins atteintes
Titre : Zones tassées moins atteintes
Description : Parfois, les zones tassées sont moins touchées (ici passages de roue).

Dégâts de taupins au stade plantule
Titre : Dégâts de taupins au stade plantule
Description : Les dégâts se manifestent par un jaunissement et un rougissement des feuilles

Attaque de taupin sur plantule
Titre : Attaque de taupin sur plantule
Description : La jeune plante sectionnée sous terre jaunit avant de disparaître

Jaunissement de la plante
Titre : Jaunissement de la plante
Description : On observe un jaunissement du feuillage, la feuille centrale étant plus atteinte.

Rougissement du limbe
Titre : Rougissement du limbe
Description : Parfois, un rougissement du limbe se combine au jaunissement.

Dessèchement de la plante
Titre : Dessèchement de la plante
Description : Après le jaunissement, la plante peut se dessécher entièrement.

Jaunissement des feuilles
Titre : Jaunissement des feuilles
Description : Jaunissement des extrémités du feuillage. La feuille centrale est généralement plus atteinte.

Morsure sur tige.
Titre : Morsure sur tige.
Description : Morsure de taupin sur la bas de la tige (tige supérieure).

Tige sectionnée
Titre : Tige sectionnée
Description : La tige est perforée et sectionnée.

Perforation de la tige
Titre : Perforation de la tige
Description : La tige est perforée et lacérée.

Larve de taupin
Titre : Larve de taupin
Description : Les vers « fils de fer » de couleur jaune paille se retrouve dans les premiers centimètres du sol, au niveau des racines.

Larve de taupins
Titre : Larve de taupins
Description : Au printemps, dès que le sol se réchauffe, les taupins se trouvent facilement sous le plateau de tallage

Symptômes

 Les attaques sont fréquemment observées en sortie d’hiver mais elles sont également possibles dès l’automne.

Parcelle
Les attaques se répartissent généralement en foyers sur la parcelle.

Plante
On observe un jaunissement des extrémités du feuillage, la feuille centrale étant plus atteinte. Parfois, un rougissement du limbe se combine au jaunissement. On peut voir la perforation du taupin au dessus du plateau de tallage ; la gaine de la tige est trouée, lacérée. Les plantes restent chétives et se dessèchent.

Ne pas confondre

Taupins Bas de tige troué, lacéré
Limaces Feuilles lacérées à tous niveaux
Zabre Feuilles rongées entre les nervures, bouchonnées
Tipules Plante et feuilles sectionnées, feuilles lacérées à tous niveaux

Biologie

Il existe 2 genres de taupins nuisibles aux cultures : Agriotes, le plus fréquent et Athous. Le genre Agriotes comprend 4 espèces. 3 d’entre elles (A. lineatus, A. sputator et A. obscurus) ont un cycle biologique long de 5 années dont 4 sous
forme de larve. L’espèce Agriotes sordidus présente un cycle de développement plus court et variant de 2 à 4 ans (larves de 1 à 3 ans) selon la température, l’hygrométrie du sol et un facteur intrinsèque à l’espèce. Pour l’ensemble de ces espèces, les adultes hivernent dans le sol pour émerger fin mars début avril. Ils peuvent vivre plusieurs mois. Les femelles pondent au printemps 150 à 200 oeufs préférentiellement sous les couverts végétaux dans la couche superficielle d’un sol meuble et humide. Les oeufs et jeunes larves sont très sensibles à la dessiccation. Les dégâts sont exclusivement réalisés par les larves présentes à la surface du sol qui attaquent les cultures au printemps et en début d’automne. Leur activité est fortement liée aux fluctuations de température du sol durant l’année, elles migrent en profondeur lorsque les températures sont basses en hiver et lors de conditions chaudes et sèches en été. Leur taille varie de 6 à 20 mm selon le stade larvaire.

Agriotes sordidus est dominant au sud de la Loire, mais présent sur tout le territoire. Il tend à se développer dans des zones plus septentrionales. Pour les espèces à cycle long, Agriotes lineatus est largement distribué et prédomine dans le nord aux dépens d’A. sputator et d’A. obscurus.

Situations à risques

Le genre Agriotes s’attaque aux grandes cultures et aux cultures légumières. Le genre Athous peu fréquent, ne s’attaque qu’aux céréales à paille.
Face à une population installée, le risque est pluriannuel (cycle pluriannuel et absence de moyen de lutte permettant un assainissement du sol).


Le risque d’apparition de dégâts est favorisé par :
• la présence de prairies de plus de 4 ans dans la rotation ; les dégâts sont plus fréquents les 2 premières années après
retournement.
• la structure du sol : les terres légères riches en matière organique sont favorables au développement et au déplacement des larves.

Méthodes de lutte

Lutte agronomique
Pendant l’interculture : travailler le sol afin d’éliminer les oeufs et les jeunes larves qui sont très fragiles et sensibles à la sécheresse. Un déchaumage le plus tôt possible après la récolte (plus proche de la ponte) sera plus efficace pour abaisser le niveau des populations. 

Lutte phytosanitaire
Traitement de semences insecticide
: lutte préventive recommandée en cas de risque. L’efficacité n’est que partielle et ne permet pas de maîtriser de fortes attaques (surtout tardives).

Trois traitements de semences insecticides sont autorisés pour lutter contre les taupins.

Attack et Langis à base de pyréthrinoïdes présentent une persistance d’action soutenue, qui permet de protéger les plantes contre les attaques des larves jusqu’à la sortie de l’hiver, avec une efficacité moyenne de l’ordre de 45%. Gaucho 350, à base d’imidaclopride (néonicotinoïde systémique) présente une efficacité satisfaisante vis-à-vis des attaques d’automne, mais sa faible persistance ne permet pas une bonne protection vis-à-vis des attaques tardives de sortie d’hiver, attaques bien souvent majoritaires. Cette spécialité, de par son mode d’action et son spectre d’activité, est à privilégier sur semis plutôt précoces avec un risque cumulé de ravageurs aériens vecteurs de viroses.

Consultez la documentation ARVALIS et le Dépliant Protection des cultures traitements de semences, pour connaître les efficacités des produits.

Il n’existe pas de lutte curative (aucun traitement insecticide en végétation homologué).

Nuisibilité  

Fréquence 
Source des données : ARVALIS - Institut du végétal
Envoyer la fiche à un amiImprimer ou enregistrer un PDFAjouter la fiche à vos favorisFlash-code:Qr-code de la fiche accident Taupins

Poser une question | CGU