logo
Crales paille

Cicadelle vectrice de la maladie des pieds chetifs

Psammotettix alienus

Nuisibilité  

Fréquence 

La maladie des pieds chétifs, appelée aussi nanisme du blé, est due à un virus dénommé WDV (Wheat Dwarf Virus) transmis par une cicadelle, Psammotettix alienus. Différentes cicadelles peuvent être présentes dans les cultures céréalières (différents genres et espèces), la détermination n’est pas toujours possible à l’oeil nu, et toutes les espèces ne sont pas potentiellement vectrices du virus.

Description

Psammotettix alienus présente une coloration jaunâtre plus ou moins foncée avec des taches plus foncées réparties sur le corps (taille adulte : 3,6 à 4,4 mm). Ses ailes sont disposées en forme de toit (^). Critères de reconnaissance de l’espèce : 6 bandes beige longitudinales sur le sommet de la tête, à l’arrière des yeux brun rougeâtre.

Biologie

Ces insectes phytophages présentent un développement sans métamorphose : la forme des larves, de couleur plus claire, rappelle celle des adultes (5 stades larvaires). La conservation hivernale s’effectue sous forme d’oeuf déposé à l’automne dans le limbe des feuilles de graminées. L’éclosion a lieu début avril, puis plusieurs générations (2 à 4 selon les conditions climatiques) se succèdent, conduisant à un pic de population à l’automne. Des conditions de températures douces (T°>12°C), sans pluie, sont favorables à l’activité des cicadelles et au développement des attaques. Celles-ci sont inexistantes en cas de périodes froides et pluvieuses. Les cicadelles sont très mobiles et effectuent des déplacements incessants au sein de la parcelle. Elles « sautent en volant » et les mêmes individus piquent plusieurs plantes. Les symptômes de la maladie des pieds chétifs sont donc diffus sur une parcelle et non disposés en rond comme ceux de la jaunisse nanisante de l’orge. 

Incidence sur la production

Le virus WDV transmis par la cicadelle est responsable de la maladie des pieds chétifs. Les particules virales sont acquises lors de la piqûre d'alimentation quand la cicadelle prélève la séve d'une plante infectée. Les virus ne sont pas transmis à la descendance de l'insecte.

La maladie des pieds chétifs peut être associée à la jaunisse naisante de l'orge (transmise par les pucerons à l'automne). Les symptômes puis dégâts, sont difficiles à attribuer spécifiquement à l'une ou l'autre des 2 maladies.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU