logo
Crales paille

Mouche noire

Nuisibilité  

Fréquence 

La mouche noire (Phorbia securis) a été diagnostiquée au printemps 2012 dans plusieurs parcelles du sud ouest et de l’ouest de la France. Les dégâts provoqués par les larves de cette petite mouche ressemblent à ceux de la mouche jaune, avec des talles jaunes, mais l’intensité des attaques est beaucoup plus forte dans le cas de la mouche noire.
Cette mouche appelée communément mouche noire des céréales est bien connue au Maroc, mais elle n’avait pas été signalée en France depuis de nombreuses années.

La mouche noire s’observe principalement sur blé tendre, mais aussi sur blé dur, orge et triticale.

Symptômes

 Les parcelles attaquées présentent des attaques assez homogènes ou par foyers dans la parcelle.

On observe :
- Le maître brin ou des talles dont la feuille centrale est jaunie et se détache facilement lorsqu’on tire dessus.
- le maître brin et/ou de nombreuses talles peuvent être détruites. Il est également possible d’observer un tallage surabondant avec des talles détruites et d’autres à des stades peu avancés.
- l’intérieur de la tige est consommé, rongé et peut présenter des traces de « sciure »
- on peut trouver à l’intérieur de la tige une larve blanc nacré de grande taille (6 à 8 mm)

La première conséquence de l’attaque est donc de réduire sensiblement le nombre d’épis qui peut se limiter au seul maître brin. Les dégâts peuvent donc être importants.

Ne pas confondre

Mouche des semis

Germination à 3 feuilles du blé
Oscinies

1 à 3 feuilles.

Mouche grise Hiver (février - mars)
Mouche jaune Sortie hiver - Printemps
Mouche noire Printemps.

Les attaques des différentes espèces de mouches s’effectuent à des périodes différentes.

Biologie

Petite mouche de 3 mm complètement noire.
L’adulte apparaît en mars avril et pond sur les feuilles supérieures au printemps. La mouche noire dépose isolément chacun de ses œufs à l’intérieur de la gaine ce qui rend difficile la détection des œufs.
La jeune larve descend dans la partie centrale de la plante et détruit le bourgeon terminal.
Quand les larves de troisième stade achèvent leur développement (fin mai - début juin), elles se transforment en pupes à l’intérieur des tissus, généralement au collet de la plante infestée.

Méthodes de lutte

Traitements de semences : ils ne sont pas autorisés et sont inefficaces car les attaques sont trop tardives contrairement à la mouche grise.

Aucun traitement en végétation n’est autorisé.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU