Helminthosporiose

Drechslera tritici-repentis

L’helminthosporiose du blé est une maladie rare du blé tendre. On rencontre principalement cette maladie sur toute la partie Nord de la France (Champagne, Picardie, Centre) sur les variétés sensibles en non-labour en précédent blé tendre. Les confusions restent très faciles entre les symptômes dus à la maladie et des tâches physiologiques.

Progression de l
Titre : Progression de l'helminthosporiose du bas vers le haut de la plante
Description : Comme la septoriose, l'helminthosporiose progresse du bas vers le haut de la plante.

Taches présentant un point noir au centre
Titre : Taches présentant un point noir au centre
Description : Les taches présentent un point noir au centre (c'est le point d'infection).

Halo chlorotique jaune autour de la tache
Titre : Halo chlorotique jaune autour de la tache
Description : Taches brun roux entourées d'un halo chlorotique jaune.

Point noir au centre de la tache
Titre : Point noir au centre de la tache
Description : Le point noir peut s'agrandir jusqu'à donner un cercle brun.

Conidiophores portant des spores
Titre : Conidiophores portant des spores
Description : Après incubation en chambre humide, l'utilisation de la loupe binoculaire permet d'observer des petits filaments correspondant aux conidiophores portant les spores (conidies).

Symptômes

Ils s’observent durant la montaison jusqu’à la maturité.
Parcelle : répartition homogène.
Comme la septoriose, l’helminthosporiose progresse du bas vers le haut de la plante. Sans symptômes analogues sur les feuilles inférieures, les taches observées sur F1 et F2 ont peu de chances d’être de l’helminthosporiose.
Feuilles : taches ocellées en forme d’oeil plutôt ovoïde.
- Souvent entourées d’un halo chlorotique jaune.
- Point noir au centre (c’est le point d’infection). Il est remplacé progressivement par un point foncé puis un cercle brun.
- Absence de pycnide.

Attention l’helminthosporiose du blé peut être confondue avec des taches physiologiques qui présentent des décolorations claires à nécrotiques et ne possèdent aucune pycnide. 

Astuce : il est possible d’observer les conidiophores portant les spores (conidies) dans les tissus nécrosés
sur la face supérieure de la tache. L’observation est réalisée avec une loupe binoculaire après avoir
placé quelques feuilles présentant des symptômes dans une bouteille en plastique contenant un peu d’eau pendant 24 à 48 h à T° ambiante.

Ne pas confondre

Taches
physiologiques

Feuilles touchées = les plus jeunes, feuilles inférieures intactes.

Pas d’évolution une fois les symptômes constatés.

Septoriose /
Helminthosporiose

Gradient de symptômes du bas vers le haut de la plante. Présence
de structures fongiques (pycnides pour la septoriose, conidiophores et conidies pour l’helminthosporiose).

Situations à risques

Risque parcellaire (l’importance du facteur est représentée par le nombre de croix).
• Variétés sensibles (+++) : consulter la sensibilité des variétés dans la documentation ARVALIS.
• Rotation (+++) : la monoculture de blé favorise la maladie.
En effet, la contribution des pailles est essentielle pour le déroulement du processus épidémique.
• Travail du sol (++) : il détermine la quantité de résidus laissés en surface, responsables des premières contaminations.

Nuisibilité
Nuisibilité proche de la septoriose. La perte de rendement peut atteindre 50 % en cas de fortes attaques sur variétés sensibles.

Méthodes de lutte

Lutte agronomique
La lutte commence par un choix variétal adapté en particulier pour la monoculture de blé sans labour, qui est un système de production particulièrement à risque. Le labour limite les infestations.

Lutte phytosanitaire

- En cas de nécessité, les meilleurs résultats sont obtenus avec une association de strobilurine et d'un triazole en T2 et/ou en T3.

- Consultez la documentation ARVALIS et le dépliant Protection des cultures "lutte contre les maladies", pour connaître les efficacités des produits. Il est recommandé de suivre les préconisations de la note commune INRA, ANSES, ARVALIS - Institut du végétal pour la gestion de la résistance aux fongicides utilisés pour lutter contre les maladies des céréales à paille de l'année du traitement.  

Seuil d’intervention
Observer à partir du stade dernière feuille étalée et traiter dès l’apparition des symptômes sur une des 3 feuilles supérieures.

Nuisibilité  

Fréquence 
Source des données : ARVALIS - Institut du végétal
Envoyer la fiche à un amiImprimer ou enregistrer un PDFAjouter la fiche à vos favorisFlash-code:Qr-code de la fiche accident Helminthosporiose

Poser une question | CGU