logo

Thrips du lin et des céréales

Thrips angusticeps

Le thrips du lin et des céréales (Thrips angusticeps) provoque par ses piqûres de nutrition sur les plantes de pois une diminution de rendement (jusqu’à 30 q/ha de perte). Si cet insecte a déjà été signalé sur pois d'hiver, il n'a jamais été observée d'incidence sur cette culture.

Thrips du lin et des céréales
Titre : Thrips du lin et des céréales
Description : Thrips du lin et des céréales

Thrips angusticeps dans les cotylédons d
Titre : Thrips angusticeps dans les cotylédons d'une graine de pois
Description : Thrips angusticeps dans les cotylédons d'une graine de pois

Une attaque de thrips provoque le nanisme des plantes
Titre : Une attaque de thrips provoque le nanisme des plantes
Description : Une attaque de thrips provoque le nanisme des plantes

Dégâts de thrips sur pois de printemps
Titre : Dégâts de thrips sur pois de printemps
Description : Observation de foyers avec des plantes naines et chétives

Description

Comme pour toutes les espèces de thrips, l’adulte est un minuscule insecte noirâtre, de forme allongée (1 mm) que l’on appelle mouchette d’orage.

Les larves se distinguent de l'adulte par leur couleur jaunâtre et leur absence d'ailes.


Les thrips sont difficiles à voir à cause de leur petite taille mais aussi de leur localisation sur le pois ; ils se cachent dans les feuilles en formation, ou entre les 2 cotylédons de la graine.

Ils sont actifs dès 8°C et sont très mobiles.

Biologie

Le thrips passe l'hiver dans le sol. Il entre en diapause jusqu'au mois de mars suivant. La reprise d'activité a lieu lorsque la température du sol est supérieure à 8°C.

La première génération, sans ailes, trouve place sur les pois de printemps. La ponte débute 10 à 15 jours après la sortie, elle peut être retardée par le froid, la pluie ou une alimentation déficiente. A la fin de leur croissance qui dure environ 3 semaines, les larves tombent sur le sol et se nymphosent à quelques centimètres de profondeur.

Elles deviennent des adultes macroptères qui s'envolent pour envahir les cultures de lin et de céréales à paille ; c'est la deuxième génération.

Observation

Lors de la levée du pois de printemps à quelques feuilles, le thrips sort du sol et se cache entre les cotylédons de la graine et sur les feuilles en formation.

Régions concernées

Nord, Picardie, Normandie, Bassin Parisien, Centre, Champagne crayeuse

Symptômes et dégâts

En cas d’attaque grave, des symptômes sont observés dès le stade 2 feuilles. Les plantes touchées présentent des feuilles gaufrées avec des taches jaunes ou brunes. Elles développent de nombreuses ramifications et restent naines et sans gousses.
Les dégâts semblent d’autant plus importants que le pois est peu poussant.

Ne pas confondre
Accidents Symptômes
Thrips Feuilles gaufrées, plusieurs tiges partant de la graine
Températures froides après la germination Germes déformés, présence de ramifications
Virus mosaïque énation Taches translucides internervaires sur les feuilles, jaunissement des nervures des jeunes feuilles, feuilles déormées, gousses arquées

Situations à risque

  • Précédents favorables : céréales, lin, crucifères, légumineuses.

Méthodes de lutte

Lutte agronomique

Préférer un pois d’hiver dans les situations à risques élevés.

Lutte phytosanitaire

Pour connaître les produits homologuées et leur efficacité, se référer au dépliant " Protection des cultures et des grains - Protéagineux " dont la mise à jour est annuelle.

Sur observation, le seuil d’intervention est d'au moins 1 thrips par plante.
Traiter dès que la levée est bien engagée (80% de plantes levées, celles-ci marquent la ligne quand on regarde le sens du semis).

Traiter trop tôt entraîne une mauvaise efficacité du traitement : on ne détruit pas les thrips présents dans les plantes non encore levées. En cas d’impossibilité de traiter tôt (période de mauvais temps, …), traiter dès que possible, pour limiter les dégâts.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU