logo
Maïs

Carence en zinc (Zn)

Nuisibilité  

Fréquence 

Le zinc intervient dans la régulation du métabolisme de la plante. Les carences vraies sont rares. Par contre, les pseudo-carences sont fréquentes en sols sableux ou en limons battants, les années à printemps frais et humides.

Parcelle carencée en Zn
Titre : Parcelle carencée en Zn
Description : Aspect jaune, vert pâle par foyer.

Carence Zn caractéristique
Titre : Carence Zn caractéristique
Description : Décoloration blanche des feuilles les plus jeunes, symétrique par rapport à la nervure centrale, les trois premières feuilles les plus âgées sont vertes.

Carence en Zn
Titre : Carence en Zn
Description : Carence grave, la décoloration atteint la totalité du limbe des feuilles les plus jeunes.

Carence en Zn
Titre : Carence en Zn
Description : Sur plantes plus développées, décoloration internervaire blanche de la partie médiane de la plante.

Symptômes

Les symptômes peuvent apparaître tôt, dès 5 feuilles, en raison de la faible disponibilité du zinc dans le sol.

Symptômes visibles du stade 6 feuilles au stade 10-12 feuilles :

  • aspect blanchâtre sur les jeunes feuilles sortant du cornet,
  • plages décolorées, blanchâtres de chaque côté de la nervure centrale sur le tiers inférieur des jeunes feuilles. Elles deviennent translucides et se dessèchent. La nervure et le bord des feuilles restent verts. Les feuilles de la base (feuilles âgées) ne sont pas touchées.
  • Les parties décolorées des feuilles progressent rapidement en 2 bandes pâles translucides.

Confirmation du diagnostic

  • L’analyse de terre est le moyen le plus fiable de confirmer le diagnostic. La teneur en zinc est interprétée en fonction du pH du sol. L’apport préventif de zinc se justifie lorsque la teneur du sol (extraction à l’EDTA) est inférieure à 1 mg Zn/kg (pH eau < 6.2), ou 2 mg Zn/kg (pH eau > 6.2).
  • Le diagnostic foliaire, réalisé à la floraison sur la feuille de l'épi, permet de confirmer l’existence ou non de l’état de carence du maïs.La teneur seuil est de 15 mg Zn/kg.

Ne pas confondre

Carence en bore Surtout les feuilles âgées et extrémité des feuilles
Phytotoxicité d'isoxaflutole Effet lié au passage, observer les redoublements de rampe
Phytotoxicité de tricétone Blanchiment mat. Effet lié au passage

Situations à risque

  • Sols pauvres en Zinc.
  • pH élevé. 
  • Teneur élevée en matières organiques. 
  • Sols riches en phosphore. 
  • Températures basses.

Evolution, incidence sur le rendement

En cas de carences vraies, (l’analyse de sol renseignera cet état de carence vraie), les pertes de rendement peuvent aller jusqu’à une vingtaine de quintaux.

Lorsque le climat est froid et humide, la carence peut être induite par des conditions de sol momentanément défavorables à l’absorption du zinc. Les symptômes sont alors fugaces et sans conséquence pour la production du maïs. Quand la situation climatique s’améliore, le cornet redevient vert.

Solutions préventives

Solutions préventives

La carence en zinc peut être corrigée par des apports au sol :

  • Epandre 4 à 6 kg de zinc/ha, peu de temps ou au moment du semis (engrais localisé contenant du zinc). Cet apport permet d’éviter le risque de carence pendant 3 à 4 ans. Cette solution est à privilégier lorsque le maïs est fréquemment présent dans la rotation.

Quelle que soit la forme de zinc (chélate, sulfate, nitrate, oxydes…), l’efficacité est sensiblement la même.

Qu’il soit apporté au sol ou appliqué sur le feuillage, un apport de zinc ne doit pas contenir de cuivre, car la présence de l’un annule l’efficacité de l’autre et aggrave même parfois la carence pour l’élément concerné.

Solutions curatives

Une pulvérisation foliaire :

  • Un apport de 500 à 600 g Zn/ha permet de corriger efficacement des carences modérées qui apparaissent en cours de végétation. Plusieurs produits sont disponibles. Le sulfate de zinc à 1% doit être neutralisé par de la chaux (le Zinc non neutralisé peut entraîner des brûlures).
Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU