logo
Maïs

Intoxication ammoniacale

Nuisibilité  

Fréquence 

L'intoxication ammoniacale est la conséquence d'une absorption intense d'azote ammoniacale par les plantules de maïs.

Parcelle
Titre : Parcelle
Description : Les plantes touchées par l'intoxication ammoniacale sont jaunes et de taille réduite.

Intoxication ammoniacale
Titre : Intoxication ammoniacale
Description : Souvent les plantes touchées sont isolées au milieu de plantes normales.

Intoxication ammoniacale généralisée à la parcelle
Titre : Intoxication ammoniacale généralisée à la parcelle
Description : Cas rare d'une intoxication ammoniacale généralisée à la parcelle. Situation en sol de limon battant, avec températures froides après apport de lisier et d'engrais starter au semis.

Intoxication ammoniacale sévère sur une plante
Titre : Intoxication ammoniacale sévère sur une plante
Description : Les feuilles sont jaune citron, fortement allongées.

Intoxication ammoniacale
Titre : Intoxication ammoniacale
Description : Aspect vert très clair de la plante, feuilles étroites et allongées se nécrosant par l'extrémité.

Intoxication ammoniacale
Titre : Intoxication ammoniacale
Description : Dans les cas les plus graves, les plantes finissent par se dessécher totalement.

Symptômes

A partir de 3 – 4 feuilles :

  • Aspect jaune des plantes touchées, 
  • Couleur jaune marquée, voire jaune citron, des feuilles les plus âgées des plantes touchées, 
  • Allongement excessif des feuilles les plus âgées. Les feuilles traînent sur le sol, 
  • Les feuilles les plus marquées sont étroites et la bordure de leur limbe est ondulée.
  • L’accident est souvent en forme de foyers, de taches mais quelquefois lié à un passage d'apport d'engrais azoté avant le semis,
  • Une plante touchée est souvent entourée de plantes saines.

Causes

La plantule de maïs absorbe préférentiellement l'azote ammoniacal plutôt que l'azote nitrique, et ceci d'autant plus facilement que la teneur du sol en Ca++, K+, Mg++ est faible.

Cette absorption préférentielle est accentuée par la présence dans le sol d'azote ammoniacal : fertilisation à base d'ammoniac, ou d'urée, apport d'amendement organique, et ceci dans un contexte de températures basses ne favorisant pas la transformation d'azote ammoniacal en azote nitrique (nitrification). La faiblesse du rayonnement pendant cette phase 3 feuilles - 6 feuilles ne permet pas une activité photosynthétique suffisante et la métabolisation de l'azote ammoniacal absorbé.

Ne pas confondre

Carence en soufre Affecte surtout les jeunes feuilles, aspect jaune assez uniforme des plantes
Carence en manganèse Jaunissement internervaire

Situations à risque

  • Sols acides dont le pH est inférieur ou égal à 5. Elle peut aussi être présente en limons battants. 
  • L'intoxication ammoniacale est souvent associée à la carence en magnésie.
  • Apports d'azote sous forme ammoniacale ou uréique, apports de produits organiques.
  • Le climat joue un rôle dans l’apparition des symptômes. Des températures fraîches et/ou un excès d’humidité favorisent le déclenchement de l’intoxication ammoniacale dans les zones à risques.

Evolution, incidence sur le rendement

Les plantes les plus touchées dont les feuilles se nécrosent à partir des bordures vont disparaître. Les plantes qui  "repartent" accusent un retard de végétation important. Leur épi est de toute façon handicapé. La persistance d’un temps froid accentue les dégâts alors que le retour d’un temps plus clément avec une augmentation des températures favorise la disparition des symptômes et le retour à la normale.

Solutions préventives et curatives

Solutions préventives

  • Analyse de sol pour renseigner sur le pH et l’équilibre entre les éléments Ca/K/Mg, 
  • Correction de l’acidité du sol par des chaulages ou des amendements calcaro-magnésiens, si nécessaire. 
  • Dans les situations à risques, pas d’apport avant semis de formes uréïques ou ammoniacales, mais apport en végétation localisé dans l’inter-rang, en privilégiant la forme nitrique.

Solutions curatives

Il n’y a pas réellement de solutions curatives. Au mieux, dans les limons battants, si le temps le permet, un binage peut permettre un réchauffement plus rapide des horizons superficiels et accélérer le retour à la normale.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU