logo
Maïs

Rhizoctone

Rhizoctonia solani

Nuisibilité  

Fréquence 

(Rhizoctonia solani, groupe d'anastomose* AG 2-2 IIIB, AG 4)

*Groupe d'anastomose : groupe d'isolats semblables de filaments ou mycélium spécialisés dans l'attaque de certains hôtes.

Le rhizoctone est une maladie racinaire présente sur l'ensemble du territoire.

Rhizoctone
Titre : Rhizoctone
Description : La verse en végétation est souvent le premier symptôme de la présence du rhizoctone.

Rhizoctone
Titre : Rhizoctone
Description : Stade avancé de développement du rhizoctone : il reste un moignon de racines noircies et les racines coronaires ont également disparu.

Rhizoctone
Titre : Rhizoctone
Description : Les pieds de maïs déchaussés présentent des racines coronaires atrophiées.

Rhizoctone
Titre : Rhizoctone
Description : Parcelle très fortement touchée par le rhizoctone, plantes versées et desséchées après un coup de vent.

Rhizoctone
Titre : Rhizoctone
Description : Symptômes typiques de rhizoctone : racines d'alimentation réduites et effilées, racines coronaires détruites.

Rhizoctone
Titre : Rhizoctone
Description : La nécrose des racines due au rhizoctone impacte fortement la productivité des épis.

Symptômes

Les symptômes visuels concernent essentiellement le système racinaire.

Mais plusieurs manifestations accompagnent la progression du champignon dans les racines.

 Plusieurs cas de figure peuvent se présenter : 

Symptômes précoces, à 6-7 feuilles du maïs,

  • Répartition par foyers, taches, ronds dans les parcelles,
  • Croissance et développement ralenti de certaines plantes,
  • Début de nécrose sur les racines coronaires,
  • En semis superficiels, le maïs verse.

Symptômes au cours de la montaison, au-delà de 8-10 feuilles.

  • Par foyers ou taches, les plantes affectées ne « décollent pas ». Elles vont rester à la traîne et être dominées par les autres
  • Les racines coronaires sont « effilées » et nécrosées, de couleur noire.
  • La verse est possible sur des maïs en cours de montaison

Symptômes en phase de maturation

  • La verse des foyers touchés est généralisée,
  • Le système racinaire est totalement nécrosé et détruit.

Avant la nécrose totale des racines coronaires, celles-ci peuvent apparaître gluantes.

Causes

Le champignon Rhizoctonia solani est l’agent pathogène responsable de ces symptômes. Les sous-groupes de cette espèce capable d'attaquer le maïs sont les groupes d'anastomose* 2-2 IIIB et 4. Inféodé à de nombreux sols, Rhizoctonia solani va devenir pathogène dans certains contextes :

- présence d’espèces sensibles dans la rotation (pomme de terre, betterave, légumineuses, maïs)

- fertilisation organique conséquente

Dans des parcelles de monoculture, on peut constater un déplacement des foyers d’une année à l’autre. En présence de fertilisation organique, ce phénomène n’est pas toujours observé.

Ne pas confondre
 

Nécrose racinaire Les racines sont nécrosées mais présentes
Phytotoxicité de pendiméthaline Verse possible mais aspect typique des racines en massue

Dans le cas des nécroses racinaires, les racines restent présentes.

Dans le cas d'une attaque forte de rhizoctone, les racines disparaissent.

Situations à risque

Le rhizoctone est plus ou moins présent dans toutes les situations de culture du maïs en France. Capable de se maintenir sur les résidus des cultures de maïs précédents, le rhizoctone est plus fréquent en absence de travail du sol et en zones de monoculture. Il est également rencontré en zone d'élevage derrière des apports organiques répétés. Un précédent légumineuse, le soja en particulier, peut entraîner la présence de rhizoctone sur le maïs qui suit.

Des blessures de nématodes peuvent provoquer un développment de rhizoctone.


Evolution, incidence sur le rendement

Le pronostic est toujours pessimiste vis-à-vis du principal risque provoqué par le rhizoctone : la verse et la quasi impossibilité de récupérer les épis des plantes touchées. On note que, lorsqu’au moins une racine est développée, la plante peut avoir un épi normal si l’alimentation en eau est correcte.

Méthodes de lutte

Solutions préventives

Le traitement localisé dans la raie de semis a une bonne efficacité contre le rhizoctone.

Consultez le dépliant Lutte contre les adventices, les ravageurs et maladies publié chaque année par ARVALIS.

Solutions curatives

Aucune à priori car la détection des symptômes est toujours tardive.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU