logo
Maïs

Scutigérelle

Scutigerella immaculata

Nuisibilité  

Fréquence 

Inféodée à certaines parcelles, dans certaines zones de production, plus particulièrement présente dans le Sud-Ouest (bassin de l'Adour, bassin de la Garonne), la scutigerelle peut aussi être observée en Val de Loire. Elle est plus rare ailleurs.

Scutigérelle
Titre : Scutigérelle
Description : Disparition presque totale des plantes par secteur dans la parcelle.

Scutigérelle
Titre : Scutigérelle
Description : Sur les portions de rangs attaqués, les plantes sont plus chétives par manque de chevelu racinaire.

Scutigérelle
Titre : Scutigérelle
Description : La disparition des plantules est la conséquence d'une attaque précoce de nombreuses scutigérelles.

Scutigérelle
Titre : Scutigérelle
Description : Détail : extrémités des racines séminales et coronaires rongées par la scutigérelle.

Scutigérelle
Titre : Scutigérelle
Description : La scutigérelle, un « millepattes », qui se déplace rapidement et fuit la lumière.

Symptômes

Les dégâts de scutigérelle sont répartis par foyers dans la parcelle. Ils peuvent aussi être alignés dans le sens de travail du sol. Sa présence est caractérisée par les symptômes suivants :

  • Les radicelles sont consommées,
  • En cas d'attaque très importante au stade très jeune, les plantes peuvent disparaître,
  • Plus fréquemment, les plantes sont affaiblies à cause de carences induites : les plantes végètent, le maïs est violacé,

Les attaques ont pour conséquence l'augmentation de la sensibilité au stress hydrique : les premières feuilles se dessèchent, puis la programmation et le remplissage des grains sont réduits.

La scutigérelle fuit la lumière, elle est donc difficile à observer.

Il faut rechercher les individus en immergeant le bol racinaire, avec la terre qui l'entoure, dans un seau d’eau.

Ne pas confondre

 

Nématodes Pratylenchus Des nécroses sont visibles sur le système racinaire
Carence en phosphore Le système racinaire est réduit, mais les racines ne sont pas attaquées

  • Nématodes
  • Problème nutritionnel (exemple carence ou pseudo-carence en Phosphore, ...) : même aspect végétatif, mais dans ce cas, les racines, bien que réduites, ne sont pas attaquées.


 

Biologie

  • Adulte : petit mille-pattes blanc jaunâtre de 5 à 8 mm de long, à tégument mou et translucide. Il possède 12 paires de pattes et de longues antennes. La scutigérelle se déplace très rapidement dans les fissures et petites cavités du sol. La majorité des pontes se situe au printemps, celles-ci se poursuivant néanmoins jusqu'à l'automne. En conditions favorables, les individus issus des pontes de printemps peuvent à leur tour pondre au début de l'automne.
  • Larve : celle de 1er stade possède 6 paires de pattes. Elle acquiert une paire de pattes supplémentaire à chaque mue ; elle est morphologiquement adulte au 7ème stade.

Situations à risque

Les scutigérelles sont plus fréquentes dans les régions de la façade ouest, principalement dans le sud de l’Aquitaine, le Gers et plus localement en Bretagne. Elles sont également observées dans le Bassin parisien, en vallée de Seine et vallée de la Marne mais aussi en région Centre, dans la Vallée de la Loire. Quelques rares cas sont signalés en Rhône Alpes.

Les scutigérelles profitent de la macroporosité du sol pour se déplacer et atteindre les racines du maïs. Les sols soufflés, motteux ou présentant des galeries de vers de terre sont donc propices aux attaques de scutigérelles. En revanche l'absence de macroporosité dans le sol peut fortement limiter l'incidence des scutigérelles malgré une forte population. De ce fait, des zones plus rappuyées dans la parcelle ou les bordures plus tassées présentent souvent des attaques plus faibles.

Evolution, incidence sur le rendement

Dans le cas de fortes attaques précoces, on observe la destruction des plantes dans les foyers touchés. Le resemis peut être nécessaire, en adoptant des mesures de lutte.

Les attaques de scutigérelles, en réduisant le volume racinaire des plantes, augmentent le déficit hydrique, ce qui a pour conséquence de réduire la taille des plantes, l'absence d'épi ou la réduction du remplissage des grains.

Méthodes de lutte

Solutions préventives

La Scutigérelle est inféodée à certaines parcelles et le traitement des parcelles touchées doit être renouvelé à chaque culture de maïs.

Des mesures agronomiques doivent être mises en oeuvre en complément de la protection insecticide :

  • La fertilisation starter, avec du 18-46 -au moins 160 kg/ha- aide à lutter contre la scutigérelle. En favorisant le développement du bol racinaire, on limite en effet l'impact de ce ravageur.
  • Eviter d'avoir un sol soufflé,
  • Choisir des variétés à bonne vigueur au départ.
  • ne pas semer trop précocement.

Traitements phytosanitaires

Un microgranulé insecticide à base de pyréthrinoïde positionné dans la raie de semis présente une efficacité contre la scutigérelle.

Consultez le dépliant Lutte contre les adventices, les ravageurs et maladies publié chaque année par ARVALIS. 

Solutions curatives

Aucune.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU