logo
Maïs

Héliothis

Helicoverpa armigera

Nuisibilité  

Fréquence 

L’Héliothis, ou noctuelle de la tomate, se rencontre essentiellement dans le sud de la France. Mais ce ravageur est migrateur. Il peut donc être observé plus au nord certaines années chaudes. La récurrence des observations d'héliothis dans le sud de la France depuis une quinzaine d'années témoigne d'une tendance à la sédentarisation de cette espèce.

Heliothis
Titre : Heliothis
Description : Les chenilles d'héliothis sont de couleur très variable : le plus souvent vertes, mais cela peut varier du jaunâtre au verdâtre, voire au brun.

Heliothis
Titre : Heliothis
Description : Les chenilles d'héliothis sont de couleur très variable : le plus souvent vertes, mais cela peut varier du jaunâtre au verdâtre, voire au brun.

Heliothis
Titre : Heliothis
Description : Feuilles traversées par l'héliothis alors qu'elles étaient enroulées dans le cornet.

Heliothis
Titre : Heliothis
Description : Symptômes du passage d'une larve d'héliothis au sommet de l'épi : trace large, en creux, les soies ont été mangées.

Heliothis
Titre : Heliothis
Description : Conséquence d'une attaque d'héliothis sur épi : le développement de Fusarium de la section liseola.

Symptômes

  • Attaque au sommet de l’épi,
      - Les soies sont dévorées, 
      - Trace d’un passage large dû aux larves au sommet de l’épi
  • En année à fortes populations et de températures très élevées, perforation perpendiculaire à l’épi, d’un diamètre d’environ 5 mm
  • Les larves peuvent être observées sur feuilles si les panicules et épis ne peuvent être colonisés (absents ou stade trop avancé).

Il est très fréquent de ne pas voir l'attaque d'héliothis car, lors de la récolte, les larves ne sont plus sur épis, elles se réfugient dans le sol pour poursuivre leur cycle.

Confusions possibles
Avec des dégâts de pyrale sur épi, mais dans ce cas, les galeries et traces sont plus étroites.
Avec les dégâts de sésamie sur épi, mais ceux-ci sont rarement localisés uniquement au sommet de l'épi.
Avec des noctuelles défoliatrices : les chenilles n'ont ni la même forme ni la même couleur et les feuilles sont dévorées.

Ne pas confondre

Pyrale sur épi Galeries et traces sont plus étroites
Sésamie sur épi  rarement localisés uniquement au sommet de l’épi
Noctuelles défoliatrices Les feuilles sont dévorées. L'identification de la chenille permet la distinction

Biologie

Le papillon a une envergure de 35 à 40 mm.
Les chenilles sont de couleur très variable : le plus souvent vertes, mais cela peut varier du jaunâtre au verdâtre, voire au brun. Elles somptent 5 paires de fausses-pattes et mesurent 30 à 35 mm au dernier stade larvaire.

Le début des éclosions de papillons a lieu de fin mai (Sud-Est) à fin juin (Sud-Ouest). On observe des papillons jusqu’à fin octobre. Les pontes ont lieu sur les soies fraîches. Les larves s’alimentent sur les soies avant de gagner le sommet de l’épi. La suite du cycle se déroule dans le sol.

Exceptionnellement, sur des années précoces, des pontes peuvent avoir lieu avant la floraison et les jeunes chenilles s’alimentent du tissu foliaire. La même remarque peut être faite les années chaudes (exemple de 2003) où des dégâts foliaires peuvent être observés en fin d'été sur des maïs semés tardivement.

Situations à risque

L’Héliothis a tendance à être présent sur de nombreuses parcelles de maïs ces dernières années à la faveur d'un climat plus chaud. L'héliothis est une espèce dont les dégâts concernent les organes fructifères de nombreuses cultures de plein champ, haricot, tomate, maïs doux, maïs, etc...

La conjonction entre la période de vol des papillons, l'émission des jeunes organes fructifères par une culture et de fortes températures, est le principal facteur de risque d'attaque par l'héliothis.

Evolution, incidence sur le rendement

L’Héliothis n’a pas une incidence très grande sur la productivité. Par contre, son impact sur la qualité sanitaire s’est révélé ces dernières années : les blessures sur épis sont des portes d’entrée pour les spores de Fusarium de la section liseola.

Maïs doux et maïs semences, du fait d'une floraison souvent décalée par rapport aux autres parcelles de maïs, sont plus exposés aux risques.

Méthodes de lutte

Solutions préventives

La lutte consiste à appliquer un insecticide au moment du dépôt des pontes, avant que les larves ne pénètrent à l’intérieur de l’épi. Cette période correspond très fréquemment à la floraison femelle du maïs.

Consultez le dépliant Lutte contre les adventices, les ravageurs et les maladies publié chaque année par ARVALIS.

Solutions curatives

Aucune.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU