logo
Maïs

Nématode Pratylenchus

Pratylenchus sp.

Nuisibilité  

Fréquence 

Le nématode Pratylenchus est présent sur tout le territoire.

Plusieurs espèces sont susceptibles d’affecter le maïs : P.crenatus, P. fallax, P. neglectus et P. penetrans.

Nématode Pratylenchus
Titre : Nématode Pratylenchus
Description : Foyers avec plantes jaunes et chétives, signes d'une attaque de Pratylenchus.

Nématode Pratylenchus
Titre : Nématode Pratylenchus
Description : A gauche plante saine, à droite plante touchée par Pratylenchus avec un système racinaire fortement réduit et nécrosé.

Symptômes

Les attaques de Pratylenchus sp. sont localisées en foyer dans la parcelle.

Elles sont caractérisées par les symptômes suivants :

  • Plantes souffreteuses à végétation retardée,
  • Lésions sur racines. Celles-ci donnent lieu à des nécroses racinaires qui contribuent à l'affaiblissement de la plante,
  • Zones nécrotiques sur les racines,
  • Aspect jaune des plantes dans la zone touchée,
  • Taille plus courte des plantes, voire plantes naines, maïs de 50 cm à 1 m de hauteur, dans les cas les plus graves.

Ne pas confondre

Nécroses racinaires Symptômes plus tardifs, nécrose généralisée des racines
Problème nutritionnel Les racines ne sont pas nécrosées
Scutigérelles Les racines sont consommées

 L'affectation du système racinaire fait aussi penser à :

  • Complexe de maladies sur racines suite aux lésions créées par les nématodes.
  • Problème nutritionnel : même aspect végétatif, mais dans ce cas les racines, bien que réduites, ne présentent pas de nécroses.
  • Scutigérelles : dans ce cas, les racines sont consommées.

Biologie

Les Pratylenchus ont de nombreuses plantes hôtes : maïs, céréales à paille, pois, cultures maraichères,…
Chaque espèce de Pratylenchus a un type de sol préférentiel :

P. crenatus et P. fallax : les sols légers,

P. neglectus : les sols lourds,

P. penetrans : les sols acides.

Situations à risque

Plus fréquent en sol léger (P. crenatus et P. fallax), en monoculture car le maïs est une espèce multiplicatrice pour ce nématode. La nuisibilité est importante dans certaines zones telles que les sols sableux d'Aquitaine ou de Sologne et lors de période pluvieuse après le semis.

Evolution, incidence sur le rendement

Le pronostic est sévère si la taille des plantes est affectée. Couramment, la nuisibilté est de l’ordre de 5 à 10 q/ha

Méthodes de lutte

Solutions préventives

Dans les situations à risque, sols légers, monoculture de maïs, dégâts constatés les années précédentes, le recours à la fertilisation starter est le seul moyen pour limiter les dégâts de ce nématode.

Choisir une variété avec une bonne vigueur au départ.

L'application de microgranulés nématicides au semis est autorisée pour la production de maïs semence.

Consultez le dépliant Lutte contre les adventices, les ravageurs et maladies publié chaque année par ARVALIS.

Solutions curatives

Aucune

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU