logo
Maïs

Kabatiellose

Kabatiella zeae

Nuisibilité  

Fréquence 

Les attaques significatives de kabatiellose s'observent plus particulièrement dans des situations à printemps et début d'été humides et froids.

Kabatiellose
Titre : Kabatiellose
Description : Attaque forte de kabatiellose, les ponctuations s'agrandissent et se rejoignent.

Kabatiellose
Titre : Kabatiellose
Description : En début d'attaque, la kabatiellose se caractérise par des petites taches blanches et circulaires, n'excédant pas 4 mm de diamètre.

Kabatiellose
Titre : Kabatiellose
Description : Une attaque précoce et forte de kabatiellose peut avoir un impact important sur la production de grains.

Symptômes

La kabatiellose, appelée aussi maladie des "taches en oeil", est caractérisée par :

  • La présence de petites taches circulaires n’excédant pas 4 mm de diamètre,
  • Les taches de couleur gris crème en leur centre sont limitées par une ligne assez épaisse brun pourpre,
  • Un halo translucide, bien visible par transparence, entoure souvent chaque tache,
  • Les taches se multiplient et gagnent l’ensemble de l’appareil foliaire, les spathes voire la tige.

Exceptionnellement, les premiers symptômes peuvent apparaître dès le stade plantule avant de gagner les feuilles du bas de la plante. Mais la maladie ne prend de l’ampleur qu’après la floraison en contaminant directement les feuilles au-dessus de l'épi, par sporulation du champignon sur les feuilles et mécanisme de projection des spores sous l'impact des gouttes d'eau de la pluie (splashing).

Causes

Le champignon Kabatiella zeae est responsable de cette maladie. La maladie est spécifique du maïs. Les spores du champignon ne peuvent germer sur les feuilles que si celles-ci sont mouillées pendant une période d’au moins 7 heures et sous des températures optimales de 10-12°C.

Ne pas confondre

La présence d'un halo peut amener une confusion avec l'anthracnose. Mais dans le cas de l'anthracnose, les taches sont plus régulières et comportent un centre brun nécrotique.

La confusion est aussi souvent faite avec les premiers symptômes d'une attaque de rouille avant que les pustules ne se forment.

L'helminthosporiose mouchetée présente aussi des petites taches blanc crème au départ, mais est toujours localisée sur quelques plantes isolées.

  

Anthracnose Centre de la tache brun, avec bordure orangée
Helmintosporiose mouchetée Taches claires sur quelques plantes isolées
Début attaque de rouille Les pustules évoluent vers une couleur marron foncé, puis noir

Situations à risque

Potentiellement présentes sur tout le territoire, les attaques significatives de kabatiellose s'observent plus particulièrement dans des situations à printemps et début d'été humides et froids (températures de 10-12°C jusqu'à 15-18°C). Ces dernières années, les plus fortes attaques ont été signalées en Bretagne, notamment dans le Finistère. La progression des techniques simplifiées risque d'accentuer le développement de la maladie car les résidus de cultures de maïs qui la  propagent sont conservés en surface.

Evolution, incidence sur la production

L’évolution de la maladie est fonction du stade de la plante lors de l’apparition des premiers symptômes et surtout des conditions climatiques. Si les conditions climatiques humides et fraîches persistent, Kabatiella zeae va se développer sur l’ensemble des feuilles et provoquer un dessèchement précoce du feuillage qui entraînera un échaudage des grains. Une nuisibilité grave est exceptionnelle.

Méthodes de lutte

Solutions préventives

En monoculture de maïs, il est nécessaire d’enfouir les résidus de la culture précédente de façon à empêcher sa conservation durant l'interculture et ainsi la sporulation des organes de conservation du champignon.

Solutions curatives

Aucune solution curative n’existe actuellement. Certains fongicides ont une action, mais il n’y a pas de catégories d’homologation.

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU