logo

Cécidomyie du pois

Contarina pisi

La cécidomyie du pois (Contarina pisi), dont les larves provoquent un avortement des boutons floraux, touche pour l’instant la Champagne crayeuse et une partie de la Picardie.

Larves de cécidomyie du pois
Titre : Larves de cécidomyie du pois
Description : Larves dans un bouton floral.

Cécidomyie du pois (Contarina pisi)
Titre : Cécidomyie du pois (Contarina pisi)
Description : Cécidomyie du pois (Contarina pisi)

Dégât de cécidomyies
Titre : Dégât de cécidomyies
Description : Avortement de boutons floraux

Régions concernées

Description

L'adulte est un diptère, ressemblant à un petit moucheron gris, de 2 mm ayant de longues pattes.
La larve est un asticot blanchâtre sans pattes, long de 1 à 3 mm selon l’âge.

Biologie

Les adultes émergent dans des parcelles de blé, cultivées en pois l’année précédente. Les femelles volent ensuite vers les parcelles de pois avoisinantes. Elles pondent très rapidement dans les boutons floraux encore protégés sous les feuilles. L’éclosion a lieu 4 jours plus tard et les larves se développent dans les boutons floraux en formant des gales. Au terme de leur développement (qui dure une quinzaine de jours), les larves se laissent tomber sur le sol où elles tissent un cocon ; elles ne seront actives qu’au printemps suivant.

Observation

A partir du stade bouton floral. Le pic de vol a souvent lieu dans la 2ème quinzaine de mai.

 
Pour repérer les vols de cécidomyies :

  • Soit placer une cuvette jaune (ou blanche) : quand il y a un vol, elle se remplit de moucherons gris. Pas de seuil d’intervention.
  • Soit observer la parcelle le soir, en se mettant à la hauteur de la végétation : on les voit voler.

Symptômes et dégâts

Le bouton floral gonfle puis avorte. Les entre-nœuds sont raccourcis.
Plus la floraison est courte, plus l’attaque est grave car presque tous les boutons floraux peuvent être détruits. Le rendement peut être quasiment nul.

Situations à risque

  • Secteur où l’insecte était présent l’année précédente.
  • Pas de vent et beau temps.

Méthodes de lutte

Lutte agronomique 

Préférer un pois d’hiver si possible. Il est attaqué en même temps que le pois de printemps, mais il est à un stade plus avancé lors de l’attaque. Les dégâts sont en général nettement plus faibles. 

Lutte phytosanitaire

Pour connaître les produits homologués et leur efficacité, se référer au dépliant " Protection des cultures et des grains - Protéagineux " dont la mise à jour est annuelle.


Comme toutes les espèces de cécidomyies, la cécidomyie du pois est très difficile à contrôler pour au moins 2 raisons : plusieurs jours de vol sont possibles selon les conditions climatiques, les insecticides ont une action de contact et doivent viser les adultes avant la ponte.

Observation à partir du stade bouton floral. Le pic de vol a souvent lieu dans la 2ème quinzaine de mai et les dégâts sont visibles début juin.

Pour répérer les vols de cécidomyies :

  • soit placer une cuvette jaune au niveau de la végétation, avec un peu d'eau et de liquide vaisselle; relever le piège tous les jours;
  • soit observer le soir, en se mettant à la hauteur de la végétation, pour les voir voler (temps idéal : chaud et sans vent).

Intervenir lorsqu'on observe une forte augmentation de la population de moucherons entre 2 observations rapprochées (24 h d'écart) pour détruire les adultes avant la ponte. Si de nouveaux vols sont observés, une 2ème intervention peut être nécessaire.

Du fait des délais d’intervention très courts, la lutte chimique est souvent peu efficace. 

Source des données : ARVALIS - Institut du végétal

Accueil | Poser une question | CGU